Comment détecter, traiter et prévenir les infections des voies urinaires chez le chat

Et si je vous disais que la maladie féline des voies urinaires inférieures est un tueur silencieux? De nombreux propriétaires de chats ne remarquent pas les premiers symptômes de la maladie et ne les amènent chez le vétérinaire que pour un traitement avant qu'il ne soit trop tard. Afin d'assurer la sécurité de votre chat et de maintenir la santé de ses voies urinaires, vous devez apprendre à détecter les symptômes de l'infection à un stade précoce et à lui administrer régulièrement des traitements préventifs.

Les infections des voies urinaires des félins inférieurs ne sont pas aussi courantes que celles des voies urinaires chez le chien. Ils touchent moins de 1% de la population de chats, mais 10% de leurs visites chez le vétérinaire concernent des troubles urologiques. L'inflammation du tractus chez le chat est causée par divers facteurs et peut être difficile à détecter, car les chats ronronnent, se lèchent et se blottissent même lorsqu'ils ont mal.

Tout d’abord, il est très important de connaître le comportement normal de votre chat pour pouvoir dire quand il agit différemment. Parmi les premiers signes d'infection de la vessie figurent très peu d'urine, des mictions fréquentes et des mictions douloureuses. Les autres drapeaux rouges courants sont le toilettage excessif de la région génitale et les pleurs. En outre, vous pouvez suspecter une infection des voies urinaires chez le chat lorsque celui-ci urine en dehors de la litière ou que vous trouvez du sang dans ses urines.

La cause des infections des voies urinaires peut être une infection bactérienne, fongique ou virale, une obstruction de l'urètre ou des calculs urinaires, également appelés calculs de la vessie. Le traitement conventionnel vise à supprimer les symptômes immédiats en administrant des antibiotiques, un cathétérisme, une thérapie liquidienne et une intervention chirurgicale dans de rares cas. Ces méthodes conventionnelles sont des traitements très efficaces en dernier recours, mais vous devez essayer de les éviter autant que possible en raison de leurs dangereux effets secondaires. La prévention étant le meilleur remède, votre objectif devrait être de préserver la santé de l'appareil urinaire du chat et de traiter les infections à leurs débuts avec des remèdes naturels.

Afin de garder la vessie de votre chat en bonne santé, assurez-vous qu'il a toujours accès à de l'eau fraîche et propre. Donnez également à votre chat des petits repas fréquents par rapport à deux gros repas par jour et essayez de le nourrir autant que possible avec des aliments non transformés. Il est également important d'observer de près votre chat en tout temps afin de pouvoir remarquer tout comportement inhabituel pouvant indiquer une infection des voies urinaires du chat. Essayez de garder votre chat de ne pas ressentir le stress en l'empêchant d'être exposé à des situations stressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Origine Du Chien Domestique

3 étapes étonnamment simples pour traiter le cancer de la vessie chez le chien